2011년 3월 1일 화요일

Dic: être à même de + inf

être B5. [Pour indiquer une tendance ou une orientation]

a) [En parlant du développement d'une tendance inhérente à une chose naturellement changeante]

  • Le temps est au beau, à l'orage, à la pluie; le vent est à la tempête
  • les prix des légumes sont à la baisse
  • la mode est à l'antiquité:
− P. ext. Être à la joie; l'humeur, l'atmosphère est à l'orage.
  • Hier, je suis allé passer la soirée dans une maison où tout est à la guerre, même la femme avec son mari (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1830-35, p. 71) :
b) [En parlant de la manifestation d'une tendance morale inhérente à un être] Être + homme + à + inf.
  • (N')être (pas) femme, homme à s'arrêter en si bon chemin, à battre en retraite, à s'embarrasser pour si peu, à oublier qqc. :
  • Si nous étions gens à étudier sérieusement les questions, − et je souhaite que cette envie nous vienne, − nos architectes auraient bien vite reconnu que l'art du Moyen Âge, appliqué à l'architecture privée comme à toute autre, n'est pas affaire de profils et de quelques formes banales qui traînent dans les recueils archéologiques, mais avant tout, un principe de liberté dans les moyens d'exécution qui peut s'adapter aussi bien aux besoins des gens du xive siècle qu'à ceux du xixe. (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 376.)
− [Pour exprimer le déploiement possible d'une capacité estimée, inhérente à qqn] Être à même de :
  • clotilde. − Qu'est-ce que vous voulez, Monsieur? Je ne connais personne... J'ai tout de même une position irrégulière, et les gens convenables qui pourraient me conseiller, je ne suis pas à même de les connaître, de les fréquenter. (T. Bernard, M. Codomat, 1907, I, 5, p. 148.)

댓글 쓰기