2011년 3월 1일 화요일

Dic: le métier, les métiers



I. A.Activité manuelle ou mécanique nécessitant l'acquisition d'un savoir-faire, d'une pratique.

  • Métiers du bois; du bâtiment; Conservatoire, École des Arts et Métiers.
HIST., fréq. au plur. Organisation réglementant une activité précise sous l'Ancien Régime, en particulier le savoir-faire, l'apprentissage, la hiérarchie, les droits et devoirs concernant les personnes exerçant cette activité. (= corps de métier)
  • Registre des métiers; bannières des métiers; grands et petits métiers.
  • Il n'y avait qu'à prendre exemple sur le fief; et c'est ainsi qu'en effet s'organisèrent peu à peu les métiers, comme des fiefs industriels et commerciaux (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p. 68).
ㅡ CF: Corps de métier. Ensemble organisé de personnes exerçant la même profession (cf. corporation).

HIST. [Sous l'Ancien Régime] Corps (de) marchands. Ensemble organisé et régi par des statuts particuliers, des personnes exerçant le même commerce. 
  • ,,Il y avait autrefois, en France, six corps des marchands. Les merciers étaient un corps séparé des drapiers`` (Ac. 1835, 1878).
    B. − P. ext. Occupation, profession utile à la société, donnant des moyens d'existence à celui qui l'exerce. (= activité, fonction, gagne-pain, (fam.) boulot)

    C. − P. anal.
    1. Occupation, activité permanente s'apparentant à un métier par son utilité sociale, le savoir-faire ou le mode d'existence qu'elle implique
    2. Rôle social, intellectuel, politique joué dans la société: Le métier d'homme, de femme, de jeune fille.
    3. Activité malhonnête, dégradante, exercée habituellement et réprouvée par la société: Métier de voleur, de proxénète.
    (...)

    댓글 쓰기