2011년 2월 2일 수요일

Dic: prévarication

m.f.
A.− Transgression de la loi divine, d'un devoir religieux, d'une obligation morale.

B.− Manquement grave aux obligations d'une charge, d'un mandat.

  • Une fortune durement acquise par la concussion, la prévarication, l'accaparement, l'exploitation de l'esclavage (Saint-Exup., Citad., 1944, p. 983)
DR. Délit commis par un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions (= forfaiture, malversation).
  • Le désordre monétaire et la pénurie financière généralisèrent la prévarication qu'on n'ignorait pas, à beaucoup près, avant 1789 (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 575). V. prévariquer ex. de Vivien.

댓글 쓰기