2013년 2월 25일 월요일

Dic: De haut en bas

loc. adv.


a) En allant du haut vers le bas. (=vieilli. du haut en bas; ≠ de bas en haut.) 
  • Regarder de haut en bas (mouvement, position, orientation)
  • Ensuite il m'a remis une grosse enveloppe jaune, dûment scellée, de haut en bas et de long en large, ce qui la rend parfaitement inviolable (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 119).
  • On y place les morts qui se présentent, en allant de gauche à droite et de haut en bas, comme on lit un livre (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 127).
SYNT. 
  • Coup d'œil, geste, mouvement de haut en bas
  • hocher, secouer la tête de haut en bas
  • (se) fendre, (se) déchirer de haut en bas
  • couler, glisser, se mouvoir, aller de haut en bas
  • traversé, strié, zébré de haut en bas.
− En partic. Complètement, à fond, dans le détail. (= de la tête aux pieds.) 
  • Examiner qqn de haut en bas
  • Il s'écarta légèrement, sans retirer ses mains, et la contempla, de haut en bas, en possesseur (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 215).
  • Ce coup d'œil de haut en bas, déjà distrait, même pour les plus chers, et puis brusquement braqué en avant (Gracq, Beau tén.,1945, p. 129).
  • Visiter une maison de haut en bas. (= de fond en comble, de la cave au grenier.) 
  • La marchande de beurre et la marchande de fruits continuaient à examiner la maison de haut en bas, épiant chaque ouverture, s'attendant à voir des chapeaux de sergents de ville à toutes les fentes (Zola, Ventre Paris,1873, p. 882).
  • Autrefois, elle avait peur de rester seule le soir, et ça en plein Paris, dans une grande maison habitée de haut en bas (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 22).V. de1, ex. 10.
− Loc. fig. Regarder, toiser, traiter qqn de haut en bas. Le considérer avec mépris, arrogance, insolence. Cf. du haut en bas (s.v. haut2). 
  • Il eût l'air de le renier, de se moquer de lui, de la même façon que, dès que j'eus promis le secret sur les fonctions de son père (...) il me traita de haut en bas (Proust, Sodome, 1922, p. 1011).
  • Elle (...) toisa son interlocuteur de haut en bas, avec une grimace de dégoût (Bernanos, Imposture,1927, p. 483).V. bas1III B 2 c, ex. 84.
− [Sur l'échelle des sons] (...)

b) Au fig. [Sur une échelle de valeurs] 
  • La prétention de transmettre les croyances de haut en bas dans toute la société religieuse, sans que personne eût le droit de les débattre pour son propre compte (Guizot, Hist. civilisation, 5, 1828, p. 22).
  • De haut en bas, du plus grand au plus petit, une même structure visible, dont le dessin, renforcé par la distribution même des ombres et des vides, s'accentue et se prolonge (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 151).

댓글 쓰기