2011년 5월 3일 화요일

Dic: un côté (aspect sous lequel un être se laisse voir..)

II.− Emplois fig. Aspect sous lequel un être se laisse voir, angle sous lequel on le considère.
A.− [À propos d'une pers.] (Quasi-)synon. apparence, trait psychologique. Petits côtés :

  • − En ne vous épousant pas, je sauvegarde notre amour. Le mariage est la fin de l'amour, cela est connu depuis Jéroboam. Je me lasserais de vous. Vous me gêneriez. Je vous apparaîtrais avec mes petits côtés. (Montherlant, Le Démon du bien, 1937, p. 1256.)
B.− [À propos d'un inanimé abstr.] (Quasi-)synon. aspect, partie.
  • Les côtés faibles de mon organisation (G. Sand, Lélia, 1833, p. 295). 
  • Pour ne prendre qu'un des côtés de la question, au point de vue de la philosophie de l'histoire (Hugo, Ruy Blas, 1838, p. 331) : 
  • ... nous ne devons ne jamais perdre de vue l'universalité de la conception socialiste... L'un saisit surtout le côté économique du socialisme; un autre, son côté moral et humain; un troisième, son côté politique. Dans la propagande et dans la législation, ces trois côtés doivent également valoir... (Jaurès, Ét. socialistes, 1901, p. 82.)
SYNT. Côté artistique, charnel, chrétien, économique, financier, plaisant, ridicule, vulnérable; beau, bon, petit côté.

댓글 쓰기