2011년 3월 12일 토요일

Dic: D'autant plus(moins), D'autant que


D'autant plus, moins, mieux... que (+ ind.), indique l'intensité proportionnelle à la cause exprimée:

  • Il est d'autant plus content qu'il n'attendait plus leur venue. 
D'autant que, dans une relation causale, sert à insister:
  • Je ne comprends pas que cet accident ait eu lieu, d'autant que la machine était neuve (= dans la mesure où, vu que). 


III.− Autant, adv. d'intensité en compos. dans les loc. adv. ou conj.
A.− [À valeur causale et adversative]

1. D'autant plus, d'autant moins, d'autant mieux que ou d'autant que :
  • ... enfin, coquette, ambitieuse, envieuse, fausse et vindicative, elle est d'autant plus dangereuse, que son ton, sa vivacité, ses manières si naturelles, son air ouvert, étourdi, et jusqu'à sa gaieté, ne permettent pas de la soupçonner d'artifices, et n'annoncent jamais que la franchise et la bonté : ... (Mme de Genlis, Les Chevaliers du Cygne, t. 1, 1795, p. 64.) 
  • le secrétaire général. − Mademoiselle, le conseil me réclame. Mais me feriez-vous le plaisir de venir demain poursuivre cet intéressant entretien? D'autant que la dactylographe qui travaille dans mon bureau entasse les fautes de frappe, et que je songe à l'écarter. (Giraudoux, L'Apollon de Bellac, 1942, p. 59.)
Rem. Cette loc. utilisée pour marquer la mesure, la proportion entre deux faits (cf. supra) sert à relever une cause partic., l'importance d'un motif de penser ou d'agir lorsque l'idée de mesure ou de proportion s'efface selon le sens du cont., ou l'absence du compar. dans le membre de phrase qui suit (cf. Ac. 1835). Elle équivaut à « surtout parce-que », partic. après une princ. négative.


댓글 쓰기