2011년 3월 13일 일요일

Dic: À corps perdu

De toutes ses forces, avec une fougue que ne tempère pas la perspective de la fatigue, la crainte du danger.

  • Se jeter, s'élancer à corps perdu dans la mêlée
  • Fatigué de s'en être tant donné, car les enfants font tout à corps perdu, il s'endormit (Pourrat, Gaspard, 1925, p. 40).
ㅡ En emploi adj., plus rare.
  • Le grand travail à corps perdu dans les blés en retard (Pourrat, Gaspard, 1931, p. 202).
Fig. Avec passion, sans hésitation et sans mesure, sans retenue et sans prudence.
  • Je me lance à corps perdu dans les lectures religieuses (Flaub., Corresp., 1846, p. 415).

댓글 쓰기