2011년 2월 23일 수요일

Dic: Métro-boulotdodo, ou « Métro, boulot, dodo »

자료: http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tro,_boulot,_dodo

« Métro, boulot, dodo » est une expression inspirée d'un vers de Pierre Béarn, censé représenter le rythme quotidien des Parisiens, ou plus généralement des citadins :
« métro » : trajet en métro le matin,
« boulot » : journée de travail,
« dodo » : retour au domicile et nuit de sommeil.
Cette expression, ainsi que le poème, est une critique de la monotonie et la répétition d'un quotidien trop constant et vue sans issue possible.

Extrait du poème[modifier]

Le vers dont s'inspire cette expression est tirée du recueil de poésie Couleurs d'usine, paru en 1951 :

« Au déboulé garçon pointe ton numéro
Pour gagner ainsi le salaire
D'un morne jour utilitaire
Métro, boulot, bistro, mégots, dodo, zéro »

댓글 쓰기