2011년 2월 14일 월요일

Dic: le fil (au fig. b)

2. Au fig.
b) [P. réf. à la myth. grecque]
− [P. réf. aux Parques qui filaient les destinées humaines]

  • Le fil de la vie, des destinées, des jours
  • Cours de la vie, de l'existence humaine. J'étais loin en ce moment d'imaginer que je venais de trancher de mes propres mains le fil de mes destinées à Longwood!!! (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 389).
− [P. réf. au fil qu'Ariane donna à Thésée pour le guider dans le Labyrinthe] Ce qui sert à guider, à diriger dans des circonstances difficiles ou délicates.
  • Par cette légère esquisse, j'ai essayé de donner un fil aux écrivains qui viendront après moi (Chateaubr., Litt. angl., t. 1, 1836, p. 104). 
  • Cela vous contrarie, n'est-ce pas, qu'il jette ainsi un peloton de fil dans mon labyrinthe? (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 581). 
  • Jusqu'à présent, nous n'avons fait pour ainsi dire que poser les fils conducteurs de cette vaste intrigue ourdie par le génie de sir Williams (Ponson du Terr., Rocambole, t. 2, 1859, p. 337).


cf. conducteur.
I.− Emploi adj. A.Qui dirige le mouvement, la marche de quelqu'un ou de quelque chose.
Au fig. Principe, fil conducteur. Principe qui guide une conduite, une recherche :
  • ... et pourtant à cette société instinctive on devra penser, comme à un pendant de la société intelligente, si l'on ne veut pas s'engager sans fil conducteur dans la recherche des fondements de la morale. (Bergson, Les Deux sources de la mor. et de la relig., 1932, p. 23.)

댓글 쓰기