2011년 2월 20일 일요일

Dic: au diapason

le diapason

A.2.a) MUSIQUE
α) Son de fréquence donnée servant de référence (la de l'octave moyenne).
Mettre un instrument au diapason. Accorder un instrument en fonction du son de référence.

B.− Au fig. Niveau, degré plus ou moins élevé (qu'ont atteint ou auquel se trouvent les dispositions, l'état d'esprit d'une personne).
  • L'exaltation maternelle de Rosita se maintint, pendant le premier mois, au diapason le plus élevé (L. Halévy, Criquette, 1883, p. 85).
  • Les deux enfants avaient (...) monté leurs sentiments à un diapason tel qu'il leur était impossible de les y maintenir dans la réalité (Rolland, J.-Chr., Matin, 1904, p. 157).
(Être, mettre, se mettre) au diapason (de qqn, qqc). (Être, mettre, se mettre) dans une disposition conforme (aux circonstances) ou en harmonie avec (les dispositions d'autrui).
[Avec compl. prép. de]
  • Je remercierai Hipp L. sans chaleur, pour être à son diapason (Hugo, Corresp., 1862, p. 394).
  • Tu te mets volontiers au diapason du milieu dans lequel tu te trouves (Gide, Journal, 1914, p. 441).
  • Se remettre au diapason de la ville (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p. 102).
[Sans compl. prép. de]
  • Renseigné par un premier coup d'œil sur les physionomies, le vieux parlementaire comprit qu'il n'était pas au diapason (Vogüé, Morts, 1899, p. 13).
  • Aufrère est un type! Intelligent mais plus encore ambitieux. Ses boutades! Ses réticences! Impénétrable, à son dire; d'ailleurs caustique et brûlant d'esprit. Il est savant et m'explique, non sans raillerie, mille et mille choses passionnantes. Je me suis mis au diapason; je blague. Duhamel, Journal de Salavin, 1927, p. 71.

댓글 쓰기