2011년 3월 1일 화요일

mercante a taglio (dans un texte)

자료: Pour une théorie entrepreneuriale tenant compte des différences culturelles

지은이: Pierre-André Julien, Michel Marchesnay, Hilka Vier Machado
2010.10.

* * *

(...) 3. Les concepts plus mésoéconomiques appliqués aux différences culturelles territoriales

Cet apprentissage de départ ou développé par la suite et la notion de notoriété dans le milieu influent aussi sur le choix du secteur.  Pouquoi le futur entrepreneur choisit)il d'entrer dans une production traditionnelle ou un service banal et peu risqué plutôt que dans un nouveau secteur? Le niveau de connaissance acquise dans la famille et à l'université, l'esprit du risque, mais aussi espérance de l'appui du milieu relevant de la réputation et des contacts de la famille si elle est déjà entrepreneure, et surtout une culture entrepreneuriale forte dans la région qui annonce ce soutien, font qu'on choisisse entre ce que Braudel(1980) appelle les deux marchés, le deuxième étant plus incertain:

En effet, pour cet historien, dans toutes économies on trouve le marché banal basé sur toutes sortes de liens marchands et non-marchands (on y retrouve le mercante a taglio italien; le tradesman anglais ou le kramer allemand) et donc des PME plus traditionnelles, ou encore le marché capitaliste ou de négociants (negociante, merchant ou kaufmann), spéculant sur les marchandises, s'appuyant sur l'échange inégal dans lequel "la concurrence a peu de place", et reposant sur "des monopoles de droits et de fait" (Braudel, 1980, p. 57 et 115) et sur diverses formes d'exploitation. (...)

댓글 쓰기