2011년 3월 14일 월요일

Dic : À part

a) Loc. adv.
À l'écart; séparément, de côté. Servir la sauce à part; examiner une question à part; mettre, prendre qqc. à part.

  • Nous dînions à la table d'hôte; mais vous, les Fondaudège, vous étiez servis à part (Mauriac, Noeud vip., 1932, p.42).
− [En parlant de pers.] En particulier; seul à seul.
  • Après le dîner, il me prit à part pour me demander comment il se faisait que l'Empereur fût si fort sur ces matières (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.407).
− THÉÂTRE. [Comme indication scénique, souvent en italique, précisant que les propos sont tenus à l'écart des autres personnages en scène mais de connivence avec le spectateur] = en aparté.
  • Vasconcellos à part: Tâchons de le sonder. (haut). D'où vient que l'on me prête cet acharnement contre le duc? (Lemercier, Pinto, 1800, ii, 7, p.58).
Mis à part ou p.ell. à part. Abstraction faite de, sans tenir compte de. Plaisanterie, blague à part.
  • Badinage à part, quoique ma réponse soit très sérieuse, je me réserve pour écrire un jour ma vie (Restif de La Bret., M. Nicolas, 1796, 12):
  • Je veux ma tranquillité... En dehors de ça, je me fiche de tout, la vertu mise à part bien entendu, et pourvu que ma femme n'emporte pas la caisse. (Zola, Pot-Bouille, 1882, p.236.)
b) Loc. adj.
  • Les papiers de M. Thibault étaient classés avec méthode. Les «oeuvres» occupaient un meuble à part (Martin du G., Thib., Mort père, 1929, p.1325).
Tirage*, tiré* à part
À cheval* hargneux étable à part (proverbe).
c) Loc. verb. [Le suj. désigne des pers. et p.plaisant. une pers.] Se mettre délibérément à l'écart d'un groupe. Faire chambre à part (v. chambre I A 2 a), faire lit à part (v. lit I B 2 b); faire bande à part. P. anal. Faire cause à part.
  • On disait à Vienne que nous voulions nous séparer de l'alliance et faire cause à part avec la Russie (Chateaubr., Mém., t.3, 1848, p.203).
Qui est différent des autres, qui présente des particularités. (= spécial)
  • Occuper une place à part
  • un esprit, un être, un monde, un peuple à part
  • Le père de Louis l'appelle «chaussée» Clignancourt, et non pas «rue» comme les autres. Louis ne sait pas pourquoi, mais il ne s'étonne pas que cette rue merveilleuse ait une désignation à part. (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.181.)
− En partic. Exceptionnel.
  • Je me plaisais avec toutes [les jeunes filles], parce que chacune avait pour moi, comme le premier jour, quelque chose de l'essence des autres, était comme d'une race à part (Proust, Sodome, 1922, p.1113).
d) Loc. prép. (...)

댓글 쓰기