2011년 1월 16일 일요일

Dic: le fisc, confisquer, (accaparer, soustraire)

le fisc
A.− Vx. ,,Le trésor du prince, le trésor de l'État`` (Ac. 1835, 1878): Le fisc de l'empereur n'était pas nettement distinct de sa fortune privée (Renan, Évangiles, 1877, p. 140).
B.− Cour., Administration chargée de la détermination et du recouvrement des impôts: Les agents du fisc.


confisquer

A.− Enlever, par acte d'autorité ayant un caractère officiel de sanction, un bien à son propriétaire et l'attribuer au fisc ou à des particuliers qui en ont les droits. (= saisir; ≠ restituer)

  • On a confisqué tous ses biens.
  • On confisque les marchandises de contrebande.
  • Beaucoup de ses prédécesseurs [de Louis XIV] avaient fait confisquer par le Parlement des seigneuries féodales pour des motifs fort arbitraires (Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p. 147).
  • On lui avait confisqué sa jumelle à la douane (Gide, Voyage au Congo, 1927, p. 776)
− P. anal. Prendre à quelqu'un, pour le punir, un objet en vertu d'un règlement ou d'un droit qui en interdit l'usage.
  • Ils nous revendaient même sous main les objets interdits que le règlement les obligeait à confisquer dans nos colis, notamment le papier à cigarettes (Ambrière, Les Grandes vacances, 1946, p. 318).
♦ En partic. [En vertu du règlement d'un établissement scolaire ou universitaire] Les surveillants généraux, qui se montent des bibliothèques avec les romans confisqués aux élèves (Larbaud, Fermina Marquez, 1911, p. 148)

B.− Au fig.
1. Confisquer qqc. (à son profit). S'emparer de quelque chose, l'accaparer en s'en rendant maître. (= détourner, voler)
  • Elle [Syra] confisqua pour les vendre les convois d'armes que nous adressions à la Grèce (About, La Grèce contemporaine, 1854, p. 176).
  • Les riches tendent à confisquer le pouvoir politique (Alain, Propos, 1912, p. 141)
2. Confisquer qqn. Accaparer quelqu'un pour soi seul en le soustrayant aux autres. (= ravir)
  • Le premier sous-officier de cavalerie qu'il rencontre, dit le caporal, le confisque à son profit pour se faire payer la goutte (Stendhal, La Chartreuse de Parme, 1839, p. 59).

CF. Accaparer qqn: occuper complètement le temps, la pensée de qqn; retenir qqn près de soi:
  • Son bébé l'accapare tout entière (= absorber).
  • Ils ont accaparé le guide pendant la visite.
CF. I.C. − Soustraire qqn1/qqc.1 à/de qqc.2, à qqn2. Faire en sorte que quelqu'un/quelque chose ne soit pas exposé ou soumis à (quelque chose, quelqu'un). (= préserver, protéger)
  • Soustraire à l'action, à l'autorité, à l'emprise, à la volonté de qqn; soustraire à un châtiment, à une/des influence(s).
  • C'est là qu'on rassemblait ses richesses les plus précieuses, pour les soustraire aux brigands (Condorcet, Esq. tabl. hist., 1794, p. 31).
  • J'avais fait prendre les dispositions voulues pour soustraire le maréchal aux injures qui risquaient de l'assaillir (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 250).

댓글 쓰기