2011년 9월 6일 화요일

Dic: intégrer, s'intégrer


2. P. ext. Introduire un élément dans un ensemble afin que, s'y incorporant, il forme un tout cohérent.

  • Il est plus simple de dire que les États rhénans ne seront plus intégrés dans l'État prussien (Barrès, Cahiers, t. 12, 1919, p. 145). 
  • ... le marxisme sera toujours prêt, − à raison des facilités de la pensée dialectique, qui garde partout, et chez Marx lui-même, cette ambiguïté, cette vertu de « mystification » si bien dénoncée par lui chez Hegel, et qui permet à chaque instant d'ouvrir, soi-disant en vertu d'un développement interne de la logique du système, n'importe où n'importe quelle porte (...) − le marxisme sera toujours prêt à intégrer ou à prétendre intégrer tous ces renouvellements humains. (Maritain, Human. intégr., 1936, p. 91.)
− Emploi pronom. S'introduire dans un ensemble, s'y assimiler.
  • Ou bien l'amour physique s'intégrait à l'amour tout court (...) ou c'était une tragique déchéance (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 308). 
  • En 1938, quelques loges de ce Directoire s'intégrèrent à la Grande Loge de France (Naudon, Franc-maçonn., 1963, p. 104). 
  • Dans la mesure où la firme dominante s'intègre, elle produit en son sein une partie des biens et services que, non intégrée, elle aurait eu à acheter à l'extérieur. (Perroux, Écon. xxe s., 1964, p. 40.)

댓글 쓰기